Le Glossaire de la naturopathie

<

 A 

Pratique consistant à insérer des aiguilles dans le corps pour réduire la douleur ou provoquer une anesthésie . Plus largement, l’acupuncture est une famille de procédures impliquant la stimulation de sites anatomiques sur ou dans la peau par une variété de techniques.

Alimentation de qualité biologique composée d’aliments crus et cuits, le plus doucement possible de façon à préserver au maximum leurs qualités vitales (vitamines, oligo-éléments, minéraux). Elle comprend environ 80% de végétaux et 20% de protéines.

<p style=”text-align:justify”;>Entretien individuel entre le naturopathe et la personne reçue en consultation afin de mieux cerner son mode de vie, sa personnalité, ses attentes.<p/>

La Naturopathie est une médecine globale car elle envisage la santé de la personne sur tous les plans : physique, émotionnel, mental, spirituel au sens de la réflexion sur le chemin de vie.

Traitement de guérison holistique qui utilise des extraits de plantes naturelles pour promouvoir la santé et le bien-être. On l’appelle parfois « thérapie par les huiles essentielles ». L’aromathérapie utilise les huiles essentielles aromatiques à des fins médicales pour améliorer la santé du corps, de l’esprit et de l’âme. Elle améliore la santé physique et émotionnelle.

 

Force intérieure qui permet à l’organisme de s’autorégénérer ; c’est l’énergie vitale qui permet l’autoguérison afin que le corps retrouve son homéostasie ou équilibre intérieur. Par exemple, un rhume qui guérit tout seul, une plaie qui cicatrise spontanément.

 

L’auriculothérapie, ou acupuncture auriculaire, est une pratique de médecine douce. Elle se veut diagnostique et thérapeutique. L’auculothérapie a été mise au point dans les années 1950, par le Dʳ Paul Nogier, médecin généraliste lyonnais.

Système de médecine traditionnelle et naturelle de l’Inde, pratiquée depuis plus de 5 000 ans. L’Ayurveda propose une approche intégrée de la prévention et du traitement des maladies par le biais d’interventions sur le mode de vie et de thérapies naturelles.

 B 

Étude des formes et proportions du corps, du visage, des mains, définition du tempérament de la personne, ses points faibles et ses points forts.

Le bilan de vitalité permet d’ évaluer le potentiel d’énergie vitale et l’état du terrain (encrassement toxinique de l’organisme, type de toxines présentes, fonctionnement des émonctoires, état de la souffrance organique) à travers l’étude physiologique, psychologique, morphologique du patient. Le bilan iridologique permet de conforter ces informations. Il ne s’agit pas d’un diagnostic médical qui ne considère que le symptôme.

Le Biofeedback est une forme de médecine alternative qui consiste à mesurer les fonctions corporelles quantifiables d’un sujet telles que la pression sanguine, le rythme cardiaque, la température de la peau, l’activité des glandes sudoripares et la tension musculaire, en transmettant l’information au patient en temps réel. Cela permet au patient de prendre conscience et de contrôler consciemment ses activités physiologiques inconscientes. En donnant à l’utilisateur l’accès à des informations physiologiques dont il n’a généralement pas conscience, le biofeedback permet aux utilisateurs de contrôler des processus physiques auparavant considérés comme une réponse automatique du système nerveux autonome.

La biorésonance est une méthode d’analyse énergétique corporelle qui se base sur les ondes produites par les êtres vivants. Chaque organisme émet et capte des rayonnements qui peuvent être mesurés en ondes hertziennes. Ces ondes peuvent ensuite être analysées à l’aide d’appareils qui vont vérifier la qualité vibratoire et énergétique des organes et corriger les déséquilibres, soit dans un but préventif, soit pour aider à la guérison de certaines pathologies. Comme on sait qu’il est possible d’agir sur une onde, grâce à une autre onde, les appareils de biorésonance peuvent « ré-informer » les cellules et ainsi, les rééquilibrer en envoyant des ondes aux fréquences souhaitées. La biorésonance est utilisée pour faire un bilan global de l’activité électrique de l’organisme, pour repérer éventuellement des anomalies électromagnétiques au sein des organes et les rectifier en utilisant des ondes correctrices qui sont envoyées vers l’organisme.

 

Utilisation de remèdes naturels dans un but thérapeutique et à visée symptomatique si elle n’est pas insérée dans le cadre d’une cure naturopathique.

Résultat de l’accumulation continue de stress. Il représente l’épuisement de nos ressources physiques, mentales et émotionnelles. Il s’installe progressivement, même s’il peut donner l’impression de survenir d’un coup.

 

 C 

Approche qui vise à chercher la cause du dérèglement organique provoquant le symptôme et pas seulement à soulager ledit symptôme.

Programme d’hygiène de vie personnalisé remis en fin de consultation. La cure  est basée sur de grands principes d’action selon le type de cure dont il s’agit afin de ne pas faire uniquement de la symptomatologie à l’aide de biothérapies. Sa durée est adaptée à la problématique de la personne (de quelques semaines à quelques mois).

 D 

Processus qui permet de libérer le corps de ses toxines internes et externes, afin d’améliorer l’état de votre santé et de retrouver de l’énergie.

Déséquilibre de l’écosystème bactérien (aussi appelé microbiote) présent dans et sur le corps d’un organisme, notamment le corps humain.

 

 E 

Le Naturopathe est un pédagogue de la santé ; il explique pourquoi et comment un dysfonctionnement est arrivé. En effet, l’un des piliers de la Naturopathie est le causalisme. Le thérapeute indique les erreurs de vie qui ont pu conduire au développement du trouble.
C’est en comprenant le fonctionnement de son organisme et grâce à des connaissances et à une information complète sur les habitudes alimentaires et comportementales les plus courantes que l’on est en mesure de devenir acteur de sa santé.

Organes d’élimination qui évacuent les déchets métaboliques de l’organisme ; ce sont le foie, les intestins, la peau et les reins.

 

Notion de médecine de terrain. C’est la pollution de l’organisme par trop de déchets d’origine interne ou externe. Ces derniers représentent 95% et sont essentiellement des déchets d’origine alimentaire dus à une alimentation inadaptée et mal digérée. Ils sont souvent à l’origine d’une prise de poids. Le flux des liquides corporels est entravé par ces déchets, les molécules nutritives ou messagères véhiculées par ces liquides et devant arriver aux organes circulent trop lentement également et n’atteignent pas correctement leur cible. Par conséquent, les organes fonctionnent moins bien.

 

Souffle vital, force qui anime tous les êtres vivants, « intelligence biologique » du corps de nature immatérielle. Notion qui existe depuis des millénaires en Extrême-Orient (Prana en Inde, Qi en Chine, Ki au Japon), mais aussi dans la Grèce antique, dans la médecine hébraïque, etc… Cette manifestation de l’énergie permet l’auto-guérison. C’est la présence d’énergie vitale qui autorise la prise en charge naturopathique. Elle fait l’objet du bilan de vitalité. La science ne reconnaît pas ce paramètre et ne se base que sur les réactions physico-chimiques pour expliquer les phénomènes vivants.
C’est elle qui permet au corps de se rééquilibrer spontanément et de s’autoguérir. Par exemple, un rhume qui guérit tout seul, une plaie qui cicatrise spontanément.

 

 H 

Méthode thérapeutique basée sur l’administration d’une dose infinitésimale de produits qui, à dose plus élevée, produiraient les mêmes effets que la pathologie que l’on veut combattre.

État d’équilibre de l’organisme ou stabilité du milieu interne de l’organisme ; équilibre intérieur.

 

On appelle huile essentielle, ou parfois essence végétale (du latin essentia, « nature d’une chose »), le liquide concentré et hydrophobe des composés aromatiques (odoriférants) volatils d’une plante. Les huiles essentielles sont utilisées dans le cadre de l’aromathérapie.

Science des humeurs, c’est-à-dire des liquides composant notre corps : liquide intra-cellulaire, liquide extra-cellulaire, lymphe et sang. Le corps humain est composé de 70 % de liquides. Tous les organes du corps relèvent de l’activité des humeurs. Une circulation fluide de ces liquides est synonyme de santé. A l’inverse, si ces liquides sont stagnants, les cellules ne sont plus correctement nourries, les toxines s’accumulent dans le corps ce qui fait le lit de pathologies.

 

L’introduction de liquides dans le rectum et le côlon par l’anus afin de détoxifier l’organisme.

 

Une hygiène de vie favorable basée sur les techniques naturelles de santé permet de créer les conditions d’autoguérison de l’organisme.

 

Mode de vie basé sur des réflexes d’alimentation saine, de gestion de stress, d’une bonne qualité de sommeil, de la pratique d’exercices physiques réguliers et adaptés, le contact avec les éléments naturels ressourçants. C’est une hygiène globale qui permet le maintien de la santé et qui englobe l’ensemble des préconisations données par le Naturopathe sous forme de cure personnalisée à l’issue du bilan de vitalité.

 I 

Étude détaillée de la partie colorée de l’œil afin d’évaluer les surcharges et carences, d’apprécier le terrain de la personne.

 

 L 

Le corps est constitué à à près de 80% de sang, lymphe et liquides intersticiels dans lesquels baignent nos milliards de cellules. Les médecins de l’Antiquité basaient l’état de santé sur la qualité des humeurs. Ceci est toujours valable. En effet, plus ces liquides humoraux sont visqueux et chargés, plus les déchets stagnent et sont mal éliminés par nos organes-filtres (foie, poumons, reins, peau) et moins nos cellules encrassées sont actives dans leurs fonctions de métabolisation et d’élimination. Peu à peu les organes se fragilisent et la lésion peut s’installer. La fluidité et la propreté de nos liquides humoraux permettent un fonctionnement cellulaire correct.

 M 

Pratique médicinale traditionnelle ou médecine populaire basée sur l’utilisation de plantes et d’extraits de plantes. La médecine botanique est également connue sous le nom d’herboristerie, de phytothérapie, d’herboristerie et de phytothérapie.

 

Série de pratiques médicales traditionnelles originaires de Chine. Elle est considérée comme un système de médecine complémentaire ou alternative dans une grande partie du monde occidental tout en restant une forme de soins primaires dans la majeure partie de l’Asie. La médecine traditionnelle chinoise comprend des traitements tels que la phytothérapie, l’acupuncture, la thérapie diététique, le Tui na et le massage Shiatsu.

 

Variété de techniques conçues pour améliorer la capacité de l’esprit à affecter les fonctions et les symptômes du corps. Certaines de ces techniques étaient autrefois considérées comme des médecines complémentaires ou alternatives, mais elles sont aujourd’hui devenues courantes (par exemple, les groupes de soutien aux patients et la thérapie cognitivo-comportementale). D’autres techniques psycho-corporelles sont toujours considérées comme des médecines complémentaires ou alternatives, notamment la méditation, la prière, la guérison mentale et les thérapies qui utilisent des moyens créatifs tels que l’art, la musique ou la danse.

Domaine multidisciplinaire impliquant la médecine, les sciences de l’environnement, la chimie et autres. Le champ d’application de ce domaine implique l’étude des interactions entre l’environnement et la santé humaine, et le rôle de l’environnement dans la cause ou la médiation des maladies.

 

Éléments tirés de la terre et indispensables au bon fonctionnement de l’organisme.

 

 O 

Appartenant à la classe des nutriments, les oligo-éléments sont des éléments minéraux indispensables au bon fonctionnement de l’organisme.

 P 

L’hyperperméabilité intestinale correspond au passage anormal de grosses particules à travers la paroi de l’intestin. Ce dérèglement de la perméabilité de l’intestin entraîne des troubles plus ou moins contraignants.

Un phytothérapeute est une personne qui soigne à l’aide des plantes et qui pratique la phythothérapie.

Traitement fondé sur les extraits de plantes et les principes actifs naturels. Ce mot vient du grec « phytos » qui signifie plante et « therapeuo » qui signifie soigner. C’est l’une des formes de traitement les plus anciennes qui continue à jouer un rôle important en Afrique et en Asie par l’usage de plantes médicinales.

C’est après la parution du rapport du Haut Comité de la santé publique de 1984 que Bernard Kouchner met en place un « Plan national d’éducation pour la santé ». Il y est mentionné que : « La prévention primaire se situe en amont des problèmes de santé et vise à éviter leur apparition ». La Naturopathie est une médecine occidentale qui s’inscrit dans ce cadre.

Programme individualisé qui est donné à la fin de la consultation sur les grands principes d’hygiène de vie comme l’alimentation, l’exercices physique, la gestion du stress et des émotions.

 

Injection d’une solution irritante non pharmacologique et non active dans l’organisme, généralement dans la région des tendons ou des ligaments, dans le but de renforcer le tissu conjonctif affaibli et de soulager les douleurs musculo-squelettiques.

L’examen du pouls est l’une des méthodes principales en médecine chinoise pour connaître l’emplacement et la nature de la maladie.

 

 R 

Pratique se présentant comme thérapeutique et utilisant le massage. Elle repose sur le précepte que chaque organe, partie du corps ou fonction physiologique correspondrait à une zone ou un point sur les mains, les pieds ou les oreilles.

Personne pratiquant la réflexologie.

 

Dilutions de matériel floral mises au point par Edward Bach, médecin et homéopathe anglais, dans les années 1930. Les remèdes sont utilisés principalement pour les états émotionnels et spirituels, mais aussi pour limiter, la dépression, l’anxiété, l’insomnie et le stress.

 S 

Capital santé , appauvri et asthénie globale avec des fragilités et des difficultés à récupérer.

 

Capital vitalintact et tonus exceptionnel, bonne récupération.

Approche qui consiste à réprimer les manifestations pathologiques d’une maladie, c’est-à-dire ses symptômes.

 T 

Claude Bernard disait : « Le virus n’est rien, le terrain est tout ». C’est le milieu intérieur, désigné par les anciens sous le terme d’humeurs, nos liquides corporels (sang, lymphe, liquides intersticiels).
Selon notre mode de vie, ils sont encrassés par un flux de toxines mal ou non éliminé par nos organes émonctoriels plus ou moins épuisés, ou bien restent fluides et de bonne qualité, permettant ainsi à nos milliards de cellules d’assurer leur travail biologique. Si notre terrain est souillé en permanence, il favorise le développement des agents pathogènes (virus, bactéries, etc.) Ce milieu intérieur est en constante auto-régulation de manière à maintenir la vie.

La thérapie craniosacrale (du latin cranium et sacrum) est une forme de traitement manuel qui fait appel aux mouvements rythmiques du liquide céphalorachidien (liquide cérébrospinal), dans lequel baignent le cerveau et la moelle épinière, notamment au niveau du crâne et du sacrum, ces mouvements servant de base à la manipulation thérapeutique.

 

 V 

Philosophie qui conçoit que l’énergie vitale, c’est-à-dire l’« intelligence biologique » du corps de nature immatérielle, gère la matière et le corps pour permettre à ce dernier de se rééquilibrer spontanément et de s’autoguérir.

 

Sources

ANONYME. Informations sur la méthode Thérapie craniosacrale. In : RME [en ligne]. (2019). Disponible sur https : </www.emr.ch/fr/methode/craniosacral-therapie>. (Consulté le 22/10/2020).
DELPECH DELATRE Véronique. Lexique naturopathique. In : Véronique DELPECH DELATRE praticienne de santé naturopathe [en ligne]. Disponible sur : <http://www.naturopathie-delpech.fr/lexique-naturopathique.php>. (Consulté le 22/10/2020).
FORTIN, Céline. Lexique pour mieux comprendre la Naturopathie… In : Nature & Life [en ligne]. Disponible sur : : < https://www.naturandlife.com/lexique-naturopathie/>. (Consulté le 22/10/2020).
LOUBEAU, Sylvie. Glossaire de la Naturopathie. In :Sylvie Loubeau naturopathe [en ligne]. Disponible sur : <https://www.sylvieloubeau.fr/glossaire.html>. (Consulté le 22/10/2020).